Rechercher

Seuls, dans les rues de Badajoz

Mis à jour : 28 janv. 2019


Nous sommes repartis de Salamanque la veille, toujours plus en direction du Sud.

Arrivés sur Badajoz dans l'après-midi, nous avons décidé de faire une halte et de découvrir cette ville le lendemain.


**********


La journée commence une fois de plus sous le soleil et c'est bien ce que nous sommes venus chercher ici !

Les cours terminés, nous enfourchons nos sacs à dos pour découvrir la ville qui nous accueille : Badajoz.

Cette ville se situe à une dizaine de kilomètres de la frontière Portugaise et on ressent d'ailleurs cette proximité dans l'influence de l'architecture, mélange des cultures Romane, Wisigoth et Islamique.


Nous commençons la balade en traversant le joli pont de Palmas, piéton et en pierre qui nous emmène vers la porte du même nom, vestige de la muraille qui entourait la ville de Badajoz. Une imposante porte flanquée de 2 tours et datant du 16ème siècle qui nous projette directement dans l'histoire tumultueuse de la ville.

Cette ville a en effet une histoire tragique : pas moins de 7 sièges, théâtre de combats, en 8 siècles ont eu lieu ici, faisant toujours plus de morts.


Nous parcourons les rues et arrivons devant la Giralda. Il s'agit d'un édifice au coeur du centre historique qui détonne de par les matériaux qui le composent : briques, céramiques, azulejos... la tour est par ailleurs une réplique de la Giralda de Séville (d'où l'immeuble tire son nom).

Les rues du centre ancien sont étroites et calmes.

Nous passons devant la cathédrale, la capitainerie, l'hôtel de ville et puis cherchons une adresse où manger un morceau. De nombreux petits restaurants mais beaucoup semblent fermés alors qu'il est pourtant plus de midi.


Nous trouvons un petit troquet ouvert. Ça ressemble plus à une cantine de locaux avec la mama qui fait à manger mais nous nous y tentons. On se comprend avec les mains car nous ne parlons pas Espagnol et personne ne parle Français ou Anglais à la cantine.


La commande n'est pas tout à fait celle que nous avions faite mais ce n'est pas grave, l'essentiel est là : les croquettes de morue et de jambon de pays !

Elles sont très bonnes d'ailleurs, on sent que la patronne connait la recette 😋


Déjeuner terminé, nous reprenons les ruelles étroites et arrivons sur une belle place aux rues décorées. C'est calme...

Nous empruntons l'une de ces rues, dont le ciel est recouvert de petits voiles et arrivons près d'une vieille muraille. En levant les yeux vers le ciel, nous remarquons que des cigognes ont installé leur quartier d'hiver sur une ancienne cheminée. Elles aussi sont venues chercher soleil et douceur dirait-on !

Au détour d'un porche, nous débouchons sur une magnifique place, la "Plaza Alta" avec des bâtiments typiques du sud de l'Espagne ornés de couleurs.


Il n'y a personne, nous sommes seuls sur cette place qui semble pourtant être la plus belle place de la ville ! Le soleil chauffe et c'est bien agréable début janvier 😊

Quelques centaines de mètres plus loin, sur les hauteurs, nous entrons dans l'Alcazaba, la citadelle fortifiée construite par les Almohades pendant leur domination au 12ème siècle.


Les remparts sont bien restaurés, et la tour Espantaperros domine la ville. Quelle vue !

Hier, une place fortifiée Maures et aujourd'hui un beau parc arboré entouré de musées.


Nous faisons le tour des remparts (ils sont grands, très grands !) et profitons d'un peu de repos dans les jardins, avant de redescendre en direction du Guadiana, le fleuve ibérique situé en bas et près duquel nous sommes garés.


D'en bas, de l'autre côté du pont, l'Alcazaba prend toute sa dimension, vous ne trouvez pas ? Un petit air d'Alhambra de Grenade ! 

Et bien, pour une journée tranquille, on a vu mieux !

En revanche, nous sommes ravis, nous qui pensions que cette ville n'était qu'une étape "par dépit".


Il est temps de reprendre la route. Il est près de 17h et nous souhaitons nous rendre sur Lisbonne situé à 2h de route.

En selle ! 🚐

Nous reprenons la route, franchissons la frontière Portugaise,

et...................

..................... nous arrêtons 10 kilomètres plus loin !!! 😂😂😂


Quiz :

On a oublié un enfant sur Badajoz ? NON

Une panne ?? NONNN

Quelqu'un de malade en fourgon ??? NONNNNNNN


La raison est bien plus simple ! Juste un panneau : "Elvas próxima saída" (traduire : "Elvas prochaine sortie"). Mais KESAKO "Elvas" ?

Et bien ça, si vous n'êtes pas trop curieux, vous le saurez bientôt ! 😜   Bye



Toutes les photos des articles sont réalisées avec le téléphone portable. Elles ne sont donc pas de grande qualité.

Les clichés réalisés avec l'appareil sont en cours de traitement et seront publiés ultérieurement dans un article spécifique !

N'hésitez pas à repasser pour les voir 😋

14 vues

contact@ojlphotographies.com       Tél : +33 (0)6 73 35 86 63

www.ojlphotographies.com

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône

© 2018 par Olivier Jarry-Lacombe©